Biographies

Audrey Gary

Metteure en scène ayant longtemps pratiqué la danse contemporaine à Toulouse, Audrey Gary a étudié l’histoire de l’art, les arts du spectacle et été assistante à la mise en scène durant plusieurs années auprès de Laurent Pelly, Agathe Mélinand au Théâtre National de Toulouse et d’Anne Lefèvre au Théâtre Le Vent des Signes. Directrice artistique de la Compagnie Juste Ici, elle crée 2014 une première pièce de danse théâtre Horla(s) Repas de Famille créé au Théâtre Le Vent des Signes à Toulouse. En 2017-2018 elle est étudiante au sein du Master professionnel de mise en scène et dramaturgie de l’Université Paris-Nanterre. Elle y effectue de nombreux workshops avec David Lescot, Kasia Torz et Gisèle Vienne, Marie-Christine Soma, Agnès Bourgeois et Ludovic Fouquet et présente ses travaux à la Nuit des Idées, au CND et au Théâtre Nanterre-Amandiers. Elle y rencontre également Sanja Mitrovic, metteure en scène serbe travaillant en Belgique auprès de laquelle elle sera assistante pour My Revolution is Better Than Yours créé en mai 2018 au Théâtre Nanterre- Amandiers.

Charles Robinson – Regard dramaturgique sur Werfen
Depuis la publication de Génie du proxénétisme, Charles Robinson travaille dans quatre directions qui s’entrelacent : l’écriture, la création sonore, la littérature live, le numérique.
Son dernier roman, Fabrication de la guerre civile (Le Seuil, 2016) clôt un cycle consacré à la vie dans une Cité de banlieue. Un cycle formé de deux romans, une pièce radiophonique et de nombreuses formes hybrides pour la scène.
Charles Robinson explore la manière dont nous sommes au monde et en sociétés à travers ses romans et performances poétiques. Génie du Proxénétisme dresse les portraits d’entrepreneurs épanouis. Le livre a reçu le Prix Sade et a été adapté au théâtre. Dans les Cités, premier volet d’un cycle romanesque consacré à une cité de banlieue, devient une pièce radiophonique pour France Culture. Fabrication de la guerre civile, second volet du cycle, paraît en 2016 sous forme de roman, reçoit le prix Louis Barthou décerné par l’Académie française, et se prolonge sur scène sous de multiples formes, dont une lecture pour trois musiciens et deux lecteurs : Les Pigeonniers, c’est Disneyland après la Bombe.
Ce travail poursuit une expérimentation de la lecture en public qui croise travail sur les voix, enregistrements sur le terrain, création musicale et vidéo, collaborations protéiformes et corps en mouvement.

Jérôme Souillot – scénographe dans Werfen
Plasticien et particulièrement dessinateur il vit et travaille à Toulouse. Diplômé en Arts Graphique il devient comédien dans la Cie de Claude Bardouil et réalise scénographies et costumes pour la chorégraphe Coraline Lamaison. Sa pratique du dessin prend le dessus ces dernières années et le mène à la performance graphique, à la peinture et au grand format. Ses thèmes de travail sont le paysage, le secret et le rêve éveillé. Actuellement, ses travaux sont exposé à La Panacée à Montpellier, à l’initiative d’ICI-CCN de Montpellier.

Florent Brun – danseur-interprète
Florent brun se forme en premier lieu au conservatoire à rayonnement régional de Montpellier, puis intègre la formation du danseur interprète à Coline et de poursuivre par la formation extension du CDCN La PLace de la Danse à Toulouse où il sera interoprète pour Fanny de Chaillé, Olivia Grandville et Benjamin Vandewalle. Il est actuellement interporète dans Pierre Loup, prochaine création de Dominique Brun et pour Game Boy de Sylvain Huc.

Delphine Mothes – danseuse-interprète
Après une Licence d’histoire et de danse, elle se forme professionnellement à la danse contemporaine qu’elle pratique comme la danse classique depuis de nombreuses années. Elle intègre en 2014 la Salzburg Experimental Academy of Dance (Autriche) où elle travaille notamment avec Martin Kivaldy, Milan Tomasik et Anton Lachky (Les Slovaks), Jozef Frucek et Linda Kapetanea (Rootlessroot) ou encore Konstandina Efthymiadou (Akram Kahn Dance Company). Entre 2016 et 2018, elle poursuit son perfectionnement au sein de la formation Extensions du CDCN Toulouse-Occitanie avec, entre autres, Fanny de Chaillé et Olivia Grandville.

Jade Pélaprat – danseuse – interprète
Jade Pelaprat, intègre à l’âge de 7ans le cursus du conservatoire National de la Rochelle. En danse classique, contemporain et jazz. A 18 ans, elle entre en
formation pré-professionnelle du Jeune Ballet Atlantique, en danse contemporaine pendant 2 ans. En 2013 la formation professionnelle danseur interprète au centre James Carles à Toulouse. Elle collabore maintenant avec le Chorégraphe Samuel Mathieu sur un projet Jeune Public, « Grand Schlem » ainsi qu’une création inter universitaire « Swag » présenté au festival d’Avignon. Elle travail leactuellement pour le chorégraphe Pedro Pauwels sur diverses performances. Elle intègre également le collectif « Hinterland » en collaboration avec 6 danseurs 1 musiciens, 1 cinéaste et 1 plasticien.

Thais Weishaupt – danseuse – interprète
Thais Weishaupt se forme à la danse au junior ballet du CRR de Lille puis à l’Sidat à Toulouse, où elle obtient sont DE avant d’intégrer la formation Extension du CDCN La Place de la Danse à Toulouse. Durant ses formations elle a travaillé avec Olivier Dubois, Mic Guillaumes, Fanny de Chaillé, Benjamin Vandewalle et Olivia Grandville. Elle entreprend depuis 2018 une formation à la notation Laban au CNSMD de Paris.

Biographies

Audrey Gary

Metteure en scène ayant longtemps pratiqué la danse contemporaine à Toulouse, Audrey Gary a étudié l’histoire de l’art, les arts du spectacle et été assistante à la mise en scène durant plusieurs années auprès de Laurent Pelly, Agathe Mélinand au Théâtre National de Toulouse et d’Anne Lefèvre au Théâtre Le Vent des Signes. Directrice artistique de la Compagnie Juste Ici, elle crée 2014 une première pièce de danse théâtre Horla(s) Repas de Famille créé au Théâtre Le Vent des Signes à Toulouse. En 2017-2018 elle est étudiante au sein du Master professionnel de mise en scène et dramaturgie de l’Université Paris-Nanterre. Elle y effectue de nombreux workshops avec David Lescot, Kasia Torz et Gisèle Vienne, Marie-Christine Soma, Agnès Bourgeois et Ludovic Fouquet et présente ses travaux à la Nuit des Idées, au CND et au Théâtre Nanterre-Amandiers. Elle y rencontre également Sanja Mitrovic, metteure en scène serbe travaillant en Belgique auprès de laquelle elle sera assistante pour My Revolution is Better Than Yours créé en mai 2018 au Théâtre Nanterre- Amandiers.

Charles Robinson – Regard dramaturgique sur Werfen
Depuis la publication de Génie du proxénétisme, Charles Robinson travaille dans quatre directions qui s’entrelacent : l’écriture, la création sonore, la littérature live, le numérique.
Son dernier roman, Fabrication de la guerre civile (Le Seuil, 2016) clôt un cycle consacré à la vie dans une Cité de banlieue. Un cycle formé de deux romans, une pièce radiophonique et de nombreuses formes hybrides pour la scène.
Charles Robinson explore la manière dont nous sommes au monde et en sociétés à travers ses romans et performances poétiques. Génie du Proxénétisme dresse les portraits d’entrepreneurs épanouis. Le livre a reçu le Prix Sade et a été adapté au théâtre. Dans les Cités, premier volet d’un cycle romanesque consacré à une cité de banlieue, devient une pièce radiophonique pour France Culture. Fabrication de la guerre civile, second volet du cycle, paraît en 2016 sous forme de roman, reçoit le prix Louis Barthou décerné par l’Académie française, et se prolonge sur scène sous de multiples formes, dont une lecture pour trois musiciens et deux lecteurs : Les Pigeonniers, c’est Disneyland après la Bombe.
Ce travail poursuit une expérimentation de la lecture en public qui croise travail sur les voix, enregistrements sur le terrain, création musicale et vidéo, collaborations protéiformes et corps en mouvement.

Jérôme Souillot – scénographe dans Werfen
Plasticien et particulièrement dessinateur il vit et travaille à Toulouse. Diplômé en Arts Graphique il devient comédien dans la Cie de Claude Bardouil et réalise scénographies et costumes pour la chorégraphe Coraline Lamaison. Sa pratique du dessin prend le dessus ces dernières années et le mène à la performance graphique, à la peinture et au grand format. Ses thèmes de travail sont le paysage, le secret et le rêve éveillé. Actuellement, ses travaux sont exposé à La Panacée à Montpellier, à l’initiative d’ICI-CCN de Montpellier.

Florent Brun – danseur-interprète
Florent brun se forme en premier lieu au conservatoire à rayonnement régional de Montpellier, puis intègre la formation du danseur interprète à Coline et de poursuivre par la formation extension du CDCN La PLace de la Danse à Toulouse où il sera interoprète pour Fanny de Chaillé, Olivia Grandville et Benjamin Vandewalle. Il est actuellement interporète dans Pierre Loup, prochaine création de Dominique Brun et pour Game Boy de Sylvain Huc.

Delphine Mothes – danseuse-interprète
Après une Licence d’histoire et de danse, elle se forme professionnellement à la danse contemporaine qu’elle pratique comme la danse classique depuis de nombreuses années. Elle intègre en 2014 la Salzburg Experimental Academy of Dance (Autriche) où elle travaille notamment avec Martin Kivaldy, Milan Tomasik et Anton Lachky (Les Slovaks), Jozef Frucek et Linda Kapetanea (Rootlessroot) ou encore Konstandina Efthymiadou (Akram Kahn Dance Company). Entre 2016 et 2018, elle poursuit son perfectionnement au sein de la formation Extensions du CDCN Toulouse-Occitanie avec, entre autres, Fanny de Chaillé et Olivia Grandville.

Jade Pélaprat – danseuse – interprète
Jade Pelaprat, intègre à l’âge de 7ans le cursus du conservatoire National de la Rochelle. En danse classique, contemporain et jazz. A 18 ans, elle entre en
formation pré-professionnelle du Jeune Ballet Atlantique, en danse contemporaine pendant 2 ans. En 2013 la formation professionnelle danseur interprète au centre James Carles à Toulouse. Elle collabore maintenant avec le Chorégraphe Samuel Mathieu sur un projet Jeune Public, « Grand Schlem » ainsi qu’une création inter universitaire « Swag » présenté au festival d’Avignon. Elle travail leactuellement pour le chorégraphe Pedro Pauwels sur diverses performances. Elle intègre également le collectif « Hinterland » en collaboration avec 6 danseurs 1 musiciens, 1 cinéaste et 1 plasticien.

Thais Weishaupt – danseuse – interprète
Thais Weishaupt se forme à la danse au junior ballet du CRR de Lille puis à l’Sidat à Toulouse, où elle obtient sont DE avant d’intégrer la formation Extension du CDCN La Place de la Danse à Toulouse. Durant ses formations elle a travaillé avec Olivier Dubois, Mic Guillaumes, Fanny de Chaillé, Benjamin Vandewalle et Olivia Grandville. Elle entreprend depuis 2018 une formation à la notation Laban au CNSMD de Paris.